Date

Partager

Accord entre Canal+ et le cinéma français : voilà ce qui va changer

Articles connexes

La réforme de la chronologie des médias est un sujet pour le moins sensible, mais après plusieurs mois de négociations la situation semble (enfin) se débloquer.

Les représentants du cinéma français et le groupe Canal+, principale source de financement du 7e Art dans l’Hexagone, ont trouvé un accord qui se veut gagnant-gagnant.

Une histoire de gros sous… 

Le groupe privé va ainsi porter ses investissements à près de 600 millions sur les trois prochaines années (190 millions par an), en contrepartie de quoi il pourra diffuser des films six mois après leur sortie sur grand écran. Jusqu’à présent, Canal+ pouvait montrer un film huit mois après sa sortie salle. Un petit pas, mais un pas quand même.

Canal+ a également négocié l’exclusivité de la diffusion durant neuf mois, et un nombre limité de films disponibles en replay pour les chaînes gratuites. De quoi renforcer le groupe face à la concurrence toujours plus rude des plateformes de streaming américaines.

Cet accord prévoit par ailleurs d’assouplir la chronologie des médias pour les géants du streaming que sont Netflix, Amazon et Disney en faisant passer le délai de diffusion entre les salles de cinéma et le streaming de 36 à 15 mois.

Rappelons toutefois qu’un précédent accord, négocié entre le gouvernement et les services de SVoD, prévoit déjà de faire passer ce délai à 12 mois. Reste à voir si cet accord sera finalement accepté, ou reconsidéré suite à ce deal. Autant dire que l’on n’a pas fini d’entendre parler de cette affaire…

À lire aussi : 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles populaires