Date

Partager

des propositions jugées peu convaincantes par les syndicats (Charleroi)

Articles connexes

Ce lundi, les syndicats rencontraient la direction de Brussels South Charleroi Airport. Peu convaincus, ils viendront avec des contre-propositions.

Lundi après-midi, les syndicats et la direction de l’aéroport de Charleroi se sont rencontrés une nouvelle fois pour aborder les économies que l’aéroport doit réaliser et qui passeront notamment par une flexibilité et une réduction du temps de travail.

« La direction est venue avec des nouvelles propositions qui tenaient compte des remarques émises par les syndicats lors de la précédente réunion, explique Yves Lambot, secrétaire permanent CNE. Mais on a listé ce qui pour nous n’était pas envisageable, et on a l’impression qu’on s’enlise un peu dans les discussions. Une prochaine réunion a d’ores et déjà été fixée prochainement, on viendra avec des contre-propositions. »

Pour rappel, BSCA cherche à économiser 4 millions d’euros sur le personnel, tout en ne virant personne. En parallèle, l’actionnaire privé Savé et l’actionnaire public (RW) ont promis d’injecter 40 millions d’euros pour sauver l’aéroport. Il s’agit du contrecoup de la crise sanitaire, qui a paralysé les aéroports durant de longs mois. Après cette nouvelle réunion, ce lundi, le dialogue entre syndicats et direction est donc toujours bien présent. Mais le fond n’est pas arrêté: « Les propositions de la direction étaient différentes cette fois-ci, mais les résultats attendus sont les mêmes, oui. Continuons le travail », conclut Yves Lambot de la CNE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles populaires