Date

Partager

Netflix : 3 films et séries pour un week-end plein d’action

Articles connexes

Êtes-vous prêts pour passer un week-end plein de douceur, de câlins et de bisous ? Parce que nous, non.

On préfère se lancer dans la bataille aux poings, à l’épée ou au fusil avec deux films et une série disponibles au sein du catalogue Netflix. Qu’on se le dise, sur la plate-forme de streaming (SVoD), on sait aussi distribuer les baffes.

Pas de repos pour les braves puisqu’on va lutter contre les Anglais pour l’Indépendance américaine dans The Patriot, le chemin de la liberté, on part dans la jungle se confronter au propriétaire d’une mine d’or cruel dans Bienvenue dans la jungle et on perce le secret de l’Épée de Pouvoir dans Les Maîtres de l’Univers : révélation.

Quels sont les films et la série d’action qui sauront vous satisfaire ce week-end sur Netflix ?Un film où Mel Gibson part en guerre : The Patriot, le chemin de la libertéSynopsis

En 1776 en Caroline du Sud, le conflit entre les Anglais et les Indépendantistes devient violent. Benjamin Martin, un ancien héros de guerre devenu veuf, préfère rester loin du champ de bataille et s’occuper seul de ses sept enfants. Lorsque son aîné prend les armes et que les forces du colonel Tavington se rapproche, Benjamin va devoir accepter le prix de la liberté…

Pourquoi il faut y jeter un œil

Autant le dire tout de suite, on ne lance pas The Patriot, le chemin de la liberté pour sa réalité historique. Car à la barre on retrouve Roland Emmerich, le réalisateur d’Independence Day. Et à l’image de ce dernier film, on préfère quand ça pète de partout. Résultat, c’est bien dans les scènes de bataille que le long-métrage trouve son véritable souffle, à grand renfort d’effets de style.

Malgré cela, le film se montre assez riche en développant des personnages intéressants à travers les thèmes forts de l’amour, du devoir, mais également du prix de la violence, parfois extrême. Le réalisateur peut compter sur Mel Gibson pour incarner un héros humain, avec ses failles, ses doutes, sa brutalité… L’acteur parcourt ainsi le champ de bataille avec l’intensité qu’on lui connaît, rappelant à certains moments son interprétation habitée de Braveheart.

Le reste du casting est composé de « gueules » du cinéma qu’on apprécie, comme le regretté Heath Ledger, Jason Isaacs ou encore le français Tchéky Karyo. Une distribution solide qui contribue à donner à The Patriot un visage humain et crédible sur le champ de bataille, avec tout ce que ça implique dans les moments graves…

S’il ne brille pas par sa finesse, The Patriot, le chemin de la liberté est un film qui ne lésine ni sur les séquences épiques, ni sur l’émotion exacerbée. Bref, qui répond complètement à notre envie très régressive de grand spectacle. Un programme parfait pour le week-end, donc.

  • Une bande-annonce patriotique :

Un film qui montre les débuts de The Rock : Bienvenue dans la jungleSynopsis

Afin de régler une dette, Beck part pour la jungle amazonienne à la recherche de Travis, le fils d’un riche propriétaire parti à la chasse au trésor. Mais sur place, les deux hommes vont devoir s’allier contre le vil gérant d’une mine d’or.

Pourquoi il faut y jeter un œil

Bien avant que Dwayne Johnson devienne le roi d’Hollywood, celui qui se faisait encore appeler par son nom de catcheur, The Rock, tentait de se construire une réputation d’homme d’action dans Bienvenue dans la jungle.

Après le populaire Le Roi Scorpion, le film de Peter Berg (Deepwater) permet donc à l’acteur de continuer à imprimer sa marque, mais toujours en montrant ses muscles. En digne héritier d’Arnold Schwarzenegger, Dwayne Johnson signe avec ce film un passage de témoin iconique entre le bodybuilder autrichien et lui.

Au-delà de la symbolique, Bienvenue dans la jungle vaut aussi pour son duo avec Seann William Scott (American Pie) dans la pure tradition des buddy movies, apportant légèreté et humour… avant d’exploser tout ce qui bouge.

Bienvenue dans la jungle n’est pas subtil ni vraiment original, mais il reste un divertissement très efficace, et c’est bien tout ce qu’on lui demande.

  • Une bande-annonce qui dépote :

Une série qui réinvente une licence : Les Maîtres de l’Univers : Révélation

Synopsis

L’affrontement entre Musclor et son ennemi mortel Skeletor prend une tournure inattendue sur Eternia. Afin de sauver le royaume, Teela doit essayer de percer le mystère de l’Épée de Pouvoir avant qu’il ne soit trop tard…

Pourquoi il faut y jeter un œil

Si le projet d’un nouveau film est toujours dans les tuyaux à Hollywood, c’est bien sur Netflix que la licence culte de toute une génération renaît avec panache. Sous la direction de Kevin Smith, le plus geek des réalisateurs (Clerks, Jay and Bob), Les Maîtres de l’Univers : Révélation nous propose de prolonger la mythologie de Musclor et de ses amis.

Une série animée ambitieuse dont la première partie aura rendu un bel hommage tout en prolongeant le plaisir en prenant des directions souvent inattendues. Sans aucun cynisme, le showrunner s’est ainsi appliqué à respecter le matériau de base, proposant des dialogues convaincants au sein d’un monde où, pourtant, tout se prête au ridicule.

Au niveau du scénario surtout, Kevin Smith impose sa patte en exploitant davantage les personnages à priori secondaires tout en n’ennuyant pas une seconde le spectateur. On appréciera également la vraie qualité de l’animation, que ce soit dans le design des héros musculeux, ou dans des séquences d’affrontements dynamiques et fluides.

Aussi bien visuellement que narrativement, Les Maîtres de l’Univers : Révélation est un prolongement moderne de l’univers de la célèbre licence, et elle ravira tout le monde, grands comme petits, et qu’on soit fans ou non.

  • Une bande-annonce qui promet du changement :

À lire aussi :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles populaires