Date

Partager

Novak Djokovic débute sans trembler contre Casper Ruud

Articles connexes

Le N.1 mondial Novak Djokovic a lancé sans trembler sa quête d’un sixième sacre aux Masters ATP en dominant en deux sets, 7-6 (7/4), 6-2, le courageux Norvégien Casper Ruud (N.8) lundi à Turin.

Dans le deuxième match de ce groupe Vert, le Russe Andrey Rublev (5e) a étouffé (6-4, 6-4), en s’appuyant notamment sur un service de plomb, le Grec Stefanos Tsitsipas (4e), visiblement incapable physiquement de jouer à son meilleur niveau.

Djokovic et Rublev se retrouveront ce mercredi pour un match-clé de ce groupe Vert des Masters, organisés pour la première fois en Italie.

Pour sa première participation au tournoi réunissant les huit meilleurs joueurs de la saison, Ruud a confirmé ses progrès sur dur pour pousser Djokovic (14e participation) au tie-break au terme d’une première manche de plus d’une heure.

Face à un Norvégien sans complexe qu’il n’avait rencontré – et battu – qu’une fois auparavant sur la terre battue de Rome en 2020, « Nole » a démarré difficilement, avec glissade et dans la foulée perte du tout premier jeu, sur son service.

Mais le N.1 mondial a rapidement recollé à 3-3. Et si Ruud a fait des miracles en défense, notamment pour sauver deux premières balles de set sur son service à 4-5, il a dû plier dans le jeu décisif.

Dans la foulée, il a haussé le ton et remporté la seconde manche au pas de charge.

Le Serbe a pu recueillir les applaudissements et recevoir juste après le match la coupe de N.1 mondial, remise pour célébrer son nouveau record: terminer l’année au sommet pour la 7e fois, soit une de plus que Pete Sampras, son idole à qui le Serbe a rendu hommage.

Désormais lancé dans une course aux records, Djokovic peut décrocher à Turin une sixième victoire aux Masters, pour rejoindre sur les tablettes Roger Federer, absent cette année comme Rafael Nadal.

Le service de Rublev

Et pour ceux qui ont cru comprendre qu’il se donnait encore seulement deux ans sur le circuit, en raison de l’expression « une paire d’années » utilisée lors de son intervention en italien après le match, Djokovic a précisé devant la presse qu’il n’avait « pas de chiffre en tête sur le nombre d’années » qu’il lui restait sur le circuit.

« Je ne veux pas m’imposer de limite parce que j’aime toujours jouer au tennis en compétition, il n’y a pas de raison encore pour penser à quitter le tennis! Désolé si certains l’ont mal interprété… », a-t-il assuré.

« Quand ce moment arrivera, je serai clair avec moi-même sur le fait que ce chapitre de ma vie est clos, mais je sens que j’ai encore des années dans mes jambes, dans mon coeur et dans ma tête. Tant que c’est le cas, je continue », a encore souligné « Nole », 34 ans.

En soirée, Rublev savourait sa victoire: « j’ai été agressif dès les premiers points, j’ai très bien servi tout le match », a-t-il souligné. « Dans le premier set, je frappais de toutes mes forces (au service)… et ça rentrait. Il ne m’était jamais arrivé de ne servir que deux deuxièmes balles de tout un set! », a-t-il relevé.

De son côté, Tsitsipas est apparu déconfit en conférence de presse, avec des réponses qui, au vu de son visage très fermé, tenaient plus de la méthode Coué que de l’analyse objective.

« Je m’améliore, mais Andrey a été meilleur, je ne l’avais jamais vu servir aussi bien (…) Je suis excité et je veux jouer un bon tennis. Malgré ma défaite, je me donne plus de chances et je veux proposer un meilleur tennis la prochaine fois », a-t-il affirmé en vue de son prochain match, contre Ruud.

Comment va son coude à cause duquel il a abandonné dès son entrée en lice au Masters 1000 de Paris au début du mois? « Je préfère ne pas faire de commentaire à ce sujet, merci… », a-t-il coupé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles populaires