Date

Partager

SpaceX : Elon Musk craint la faillite, du moins c’est ce qu’il affirme

Articles connexes

La situation financière de SpaceX serait très préoccupante selon les dires de son PDG. Dans un tweet, Elon Musk affirme que la société doit produire une énorme quantité de ses moteurs Raptor afin de ne pas aller au-devant de graves problèmes.

« Si une grave récession mondiale devait assécher les capitaux disponibles/les liquidités alors que SpaceX perd des milliards sur Starlink (et) Starship, alors la faillite, bien que toujours improbable, n’est pas impossible », a-t-il déclaré.

Réelle menace ou coup de pression ?

Cette déclaration fait suite à la fuite d’un courriel envoyé par Musk à ses employés leur demandant de « mettre la main à la pâte » lors de cette période de Thanksgiving, généralement propice aux vacances en famille. Dans ce courrier, il revient sur la crise de production des moteurs Raptor.

Ce moteur est la pièce maîtresse des différents lanceurs sur lesquels repose le déploiement de la version 2 du réseau Starlink. « Les conséquences pour SpaceX si nous ne parvenons pas à fabriquer suffisamment de Raptors fiables sont que nous ne pouvons plus faire voler Starship, ce qui signifie que nous ne pouvons plus faire voler le satellite Starlink V2. Le satellite V1, par lui-même, est financièrement faible, alors que le V2 est fort », peut-on lire dans l’e-mail, qui a été obtenu pour la première fois par SpaceExplored.

Alors que le PDG espérait une douzaine de vols d’essai du Starship pour l’année 2022, il profite de son message pour avertir d’un « véritable risque de faillite si nous ne pouvons pas atteindre un taux de vol de Starship d’au moins une fois toutes les deux semaines l’année prochaine ».

Évaluée à plus de 100 milliards de dollars, la société pourrait faire son entrée en bourse si la situation l’impose afin d’obtenir la trésorerie manquante. De plus, Elon Musk n’a pas manqué de souligner dans son tweet qu’une faillite était « toujours improbable ».

Réelle inquiétude sur l’avenir de la société ou tentative de manipulation des salariés pour augmenter la production ? L’avenir nous le dira.

Article CNET.com adapté par CNETFrance

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles populaires