Date

Partager

Dijon. Ils se mobilisent pour dire « non » à l’extrême droite, une semaine avant le second tour de l’élection présidentielle

Articles connexes

Une trentaine de manifestations pour dire « non à l’extrême droite » étaient annoncées en France ce samedi 16 avril, huit jours avant le second tour de l’élection présidentielle qui opposera le président sortant Emmanuel Macron à la candidate du Rassemblement national Marine Le Pen.

« Une spirale sécuritaire »

À Dijon, un appel à la mobilisation avait également été lancé par l’union syndicale Solidaires. Dans un communiqué, cette dernière évoque un renforcement électoral et militant de l’extrême-droite « lié aux politiques antisociales menées par les gouvernements successifs. Les gouvernements Macron n’ont fait qu’augmenter le désespoir et la pauvreté. Leurs politiques liberticides enferment la société dans une spirale sécuritaire. Elles ont été un tremplin pour l’extrême droite. Jamais Marine Le Pen, représentante de l’extrême droite, ne sera une solution. »

Les organisateurs ajoutent que « Solidaires ne se résigne pas à une victoire de Marine Le Pen et sera dans la rue pour dire non à l’extrême droite, aux côtés d’autres organisations syndicales, associations, collectifs qui luttent pour la justice sociale, environnementale, féministe, l’anti-racisme, l’antifascisme, et pour les libertés publiques. »

Environ 500 manifestants se sont rassemblés à partir de 15 heures place Darcy, au centre-ville de Dijon. Ils doivent marcher jusqu’à la place de la République.

Plus d’informations à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles populaires