Date

Partager

Doubs. La plus vieille fruitière de Franche-Comté va fêter ses 750 ans

Articles connexes

On ne l’appelait pas encore le comté. Et le lait utilisé pour sa fabrication n’était pas issu des montbéliardes, qui ne sont arrivées qu’au début du XVIIIe  siècle, importées par des immigrés bernois. Nous sommes au Moyen Âge, le bourg de « Livier » est perché sur les froides et lointaines hauteurs comtoises mais déjà, les paysans du village ont inventé un système qui allait faire ses preuves : la mise en commun de leur lait pour la production d’un fromage. Un esprit coopératif donc, qui anime encore les agriculteurs d’aujourd’hui. Et fait de la fruitière de la commune, devenue Levier, la plus vieille de Franche-Comté n’ayant jamais cessé de fonctionner en quelque 750 ans. Et peut-être de France.

« Maisons, corvées et fruitières »

Ce sont Jean-Pierre et Michel Gurtner qui ont mis au jour cette vénérable histoire dans leur ouvrage « Sur les traces du comté », en épluchant un cartulaire – un recueil…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles populaires