Date

Partager

grâce à Renard et Katoto, les Bleues font un grand pas vers le Mondial 2023

Articles connexes

Plus qu’un petit pas à faire. En poursuivant son sans-faute en qualifications, avec une septième victoire en sept matchs, face au pays de Galles (2-1) vendredi 8 avril, l’équipe de France féminine de football se rapproche du Mondial 2023. Un simple nul contre la Slovénie mardi au Mans (21h10) suffira pour s’emparer du sésame pour le mondial australo-néozélandais.

Un corner, Wendie Renard s’élance dans les airs, claque un coup de tête et envoie le ballon au fond des filets (31e). La recette est un grand classique de l’équipe de France depuis quelques années, mais elle reste d’une terrible efficacité. Ce 33e but de la défenseure et capitaine des Bleues est d’autant plus précieux qu’il a permis aux Bleues d’ouvrir le score face à des Galloises accrocheuses, avant que l’attaquante du PSG, Marie-Antoinette Katoto ne double la mise (56e). Suffisant pour résister au retour adverse malgré la réduction de l’écart par Sophie Ingle (71e).

Le classement du groupe I des éliminatoires à la Coupe du Monde 2023
7 points d’avance et encore 3 matchs à jouer. #FiersdetreBleues pic.twitter.com/PIFnWx7i6N

— Equipe de France Féminine (@equipedefranceF) April 8, 2022

« C’est une équipe qu’on prend très au sérieux, mais on ne la craint pas », confiait la sélectionneuse des Bleues, Corinne Diacre avant la rencontre. Une posture somme toute logique quand on caracole tranquillement en tête de sa poule, mais que l’on retrouve une équipe dont on avait eu la plus grande des peines à se défaire à l’aller (2-0) dans un match qui aurait pu tourner dans un sens comme dans l’autre. Un scénario relativement similaire sur ce match retour.

Une fois encore, ce sont les Bleues qui ont eu le dernier mot, mais la première demi-heure où se sont enchainées les occasions de part et d’autres, entre cafouillages dans la surface et dégagements approximatifs, a donné l’impression d’un match qui resterait encore longtemps indécis. La frappe sur le poteau de la très percutante Kadidiatou Diani à la 16e minute, après une succession d’occasions franches en faveur des Bleues, n’est venue qu’accentuer cette impression. 

Si les jeunes pousses prometteuses avaient trouvé la solution à l’aller (Selma Bacha et Melvine Malard), cette fois c’est l’expérimentée Wendie Renard qui est venue récompenser les belles séquences françaises proposées par Diani et Sandie Toletti, particulièrement en vue sur le flanc droit de l’attaque. Avant que l’incontournable Marie-Antoinette Katoto ne plante sa 14e réalisation lors des dix derniers matchs en poussant la gardienne adverse à la faute. La maladresse galloise dans le dernier geste et les tacles rageurs des défenseures tricolores, à l’image de celui de Griedge Mbock en fin de rencontre, ont fait le reste. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles populaires