Date

Partager

Météorite : l’objet qui a frappé la Terre en 2014 était interstellaire

Articles connexes

En astronomie, il arrive que des données enregistrées plusieurs années
auparavant cachent des informations qui ne ressortent que bien plus tard.
C’est le cas de l’origine de la météorite qui a frappé notre planète en
2014.

Oumuamua est le premier objet interstellaire enregistré à avoir pénétré
dans notre système solaire. Cependant, deux chercheurs d’Harvard, qui ont
étudié le célèbre objet oblong, ont affirmé qu’une météorite ayant traversé
notre atmosphère en 2014 à une vitesse anormalement élevée était également
interstellaire.

Une information cachée dans une base de données sur les boules de feu que
détiendrait la NASA depuis plusieurs années, mais qui n’a pu être dévoilée
que récemment. En effet, l’armée américaine avait classifié une partie des
informations nécessaires à la confirmation des calculs des deux
scientifiques.

Une vitesse typique d’un objet interstellaire

Selon les calculs effectués (et maintenant confirmés), la vitesse de
l’objet était tellement élevée qu’il ne pouvait venir que d’un système
planétaire ou d’une étoile dans le disque épais de la Voie lactée. Une
affirmation confirmée par le Dr Joel Mozer qui estime que la vitesse
rapportée par la NASA (60 km/s) indique une trajectoire interstellaire.

Selon Avi Loeb, un astronome chevronné, le météore proviendrait de la zone
habitable d’une étoile naine et pourrait donc abriter des traces de vie
d’un autre système stellaire. Il estime donc qu’il serait intéressant de
repêcher les morceaux restants.

Néanmoins, 2 problèmes de taille se posent :

  • La météorite devait faire la taille d’un micro-onde, ce qui signifie qu’au
    mieux, quelques fragments subsistent au fond de l’océan.
  • Loeb a perdu en crédibilité après avoir soutenu que « l’explication la plus
    simple » de l’origine d’Oumuamua est qu’il a été créé par une intelligence
    extraterrestre.

Autant dire qu’il sera difficile de prouver cette dernière théorie
puisqu’il y a plus de chance qu’un extraterrestre vienne nous saluer que de
retrouver une particule de météorite au fond d’un océan depuis presque 8
ans.

A lire aussi : 

Article CNET.com adapté par CNETFrance

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles populaires