Date

Partager

Sur Netflix et Amazon Prime Video : 2 séries et un film pour un week-end fracassant !

Articles connexes

Malgré le retour des beaux jours, la rédaction de CNET France continue d’avoir les yeux rivés sur les catalogues de nos plateformes de streaming SVoD préférées, et on en a tiré trois œuvres rock qui nous ont fait l’effet d’une baffe. Et cette semaine, notre choix se portait sur Netflix et Amazon Prime Video.

S’abonner à Netflix >

Ce week-end, on se lance dans la fanfiction de luxe avec The Guardians of Justice, on change radicalement de vie dans Black Lagoon et on fait parler la gâchette dans Shoot’Em Up.

Quelles séries et film regarder ce week-end sur Netflix et Amazon Prime Video ?Une série de super-héros disjonctée : The Guardians of Justice (Netflix)

Synopsis

À la stupeur générale, le plus grand des super-héros se suicide en direct à la télévision. Sa mort va non seulement bouleverser le fragile équilibre des forces, mais également sa propre équipe. Car comme on le sait, le mal ronge chacun de nous, même chez les héros.

L’avis de CNET France

The Guardians of Justice est sans aucun doute la production la plus iconoclaste que vous pourrez trouver sur Netflix. Dès le premier épisode, on comprend qu’on vient de tomber sur un Objet Super-Héroïque Non Identifié, théâtre de toutes les folies où la seule limite est le manque de budget. On plaisante, même sur ce point la série s’en fiche.

Parce que le dernier-né de l’esprit officiellement perturbé d’Adi Shankar (producteur de Castlevania sur la plateforme) prend un malin plaisir à enchaîner le n’importe quoi avec une générosité imbattable. Le show est un coffre à jouets où on pique ouvertement les personnages de DC Comics (et Marvel) avec des mauvaises copies de Superman, Batman et compagnie, et on y rajoute des supremacistes blancs djihadistes, des dinosaures robots, Rambo, Mécha-Hitler… Et ce n’est que le début.

Montés comme des clips de MTV dans les années 90 avec le même effet saturé et épileptique, les épisodes vont prendre des acteurs de troisième zone ou oubliés (coucou Denise Richards) et les faire se bastonner dans des combats mis en scène comme un jeu vidéo, hommage à Mortal Kombat inclus. 

The Guardians of Justice est une fan-fiction qui affiche son manque de budget fièrement, tout en ne se privant d’aucun (mauvais) effet jusqu’à mélanger prises de vues réelles et animation. Alors pourquoi c’est à voir ? Parce qu’on ne trouvera rien de plus fascinant, de déroutant, de libre (homosexualité, violence, drogue… The Boys passe pour un épisode de Petit Poney à côté), de fauché, de bordélique, de généreux et de ridicule. Qu’on la déteste ou qu’on l’admire, The Guardians of Justice est une expérience à vivre.

  • Une bande-annonce qui ne montre que le sommet de l’iceberg :

Une série où l’adrénaline règne en maître : Black Lagoon (Netflix)

Synopsis

Okajima Rokuro est un jeune employé sans histoire qui mène une vie monotone. Le jour où il est pris en otage par une bande de pirates des mers, il va se rendre compte que son existence ne vaut rien et choisit de rejoindre cet équipage de mercenaires flirtant constamment avec la mort. 

L’avis de CNET France

Black Lagoon est une série d’animation japonaise résolument tournée vers l’action. Dans la même veine que les Cowboy Bebop ou Trigun (également sur Netflix) avant elle, elle met en scène des personnages au lourd passé, torturés, dont les agissements violents sont la conséquence de la dangerosité du monde dans lequel ils évoluent.

Moins fin que les deux exemples cités, notamment avec ses personnages un peu stéréotypés, le show présente néanmoins une galerie intéressante en tête de laquelle on retrouve « Rock », dont la personnalité écrasée va s’éveiller au contact de la réalité de l’âme humaine ; et Revy, femme abîmée au fort caractère et véritable héroïne de l’œuvre.

Black Lagoon est une série sur-vitaminée qui ménage ni son action ni son humour tout en gardant pas mal de moments forts en réserve, notamment lorsque nos protagonistes doivent faire face (souvent violemment) à leurs propres paradoxes concernant leurs modes de vie ou leurs idéaux.

Le design et l’animation y sont soignés, l’histoire, même simpliste, se suit avec grand plaisir et on reste un peu sur notre faim à l’issue du final. Bref, sans se situer au Panthéon du genre, Black Lagoon est un divertissement solide qui se savoure à cent à l’heure.

  • Une bande-annonce rock’n’roll :

Un film qui empile les cadavres : Shoot’Em Up (Amazon Prime Video)

Tester gratuitement Amazon Prime Video >

Synopsis

Par le plus grand des hasards, le mystérieux Smith se retrouve à protéger un bébé à peine né d’une bande d’assassins. Malheureusement pour eux, Smith a un talent très particulier dès qu’il s’agit de tuer. Aidé par DQ, une prostituée, il va devoir protéger l’enfant en éliminant toute menace, par tous les moyens.

L’avis de CNET France

Si vous aimez les personnages travaillés, la densité du récit et la richesse des dialogues, passez votre chemin. Shoot’Em Up, c’est de l’action, de l’action, et un peu d’action entre les deux. Toute l’équipe derrière, du réalisateur au casting en passant par le directeur de la photo, le monteur, etc., n’en a rien à faire du contenu ou de l’histoire. On n’est pas tant devant un film que devant un nanar régressif qui n’a qu’une envie : jouer des flingues.

À ce jeu-là, le long-métrage s’applique avec efficacité à multiplier les échanges de plomb en faisant usage de beaucoup d’imagination. Et si vous pensiez qu’une carotte était un légume inoffensif, vous allez vite découvrir son utilisation la moins aimable. On franchit souvent la palme du mauvais goût, mais avec un tel plaisir qu’il en devient presque communicatif.

Surtout que quitte à n’avoir rien à raconter, le film s’amuse au moins à beaucoup montrer. Le rythme ne faiblit pas de la première à la dernière minute et si on lui préférera Hyper Tension dans le même genre, Shoot’Em Up assure sa fonction de divertissement idiot qui a juste envie de s’amuser. Une série B d’action qui a décidé de lâcher tous les chevaux, même les boiteux.

Et rien que pour le jeu monolithique de Clive Owen, l’objectivation de Monica Bellucci et les cabotinages de Paul Giamatti, le film vous fera passer un samedi soir parfait avec les copains, à rire en vous demandant encore pourquoi vous ne l’aviez pas vu avant. Amazon Prime Video, partenaire de vos meilleures soirées.

  • Une bande-annonce qui laisse l’action s’exprimer :

 

À lire aussi : 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles populaires