Date

Partager

un arbitre de 18 ans insulté et roué de coups dans la Somme

Articles connexes

Une semaine après l’agression d’un arbitre en Seine-et-Marne, un nouvel arbitre a été pris à partie, samedi 2 avril, dans la Somme. L’agression a eu lieu lors d’un match de U17 District entre le RC Salouël-Saleux et le USOAAS Albert, a révélé lundi 4 avril nos confrères de France 3 Hauts-de-France. 

Théo Boucher, jeune arbitre âgé de 18 ans, a été insulté par un joueur et deux supporters du club du RC Salouël-Saleux avant d’être roué de coups par un troisième joueur. Les coups ont été violents et lui ont causé une lésion de sept centimètres au crâne. Toujours d’après France 3, Théo Boucher a porté plainte contre les quatre personnes suspectées de l’avoir insulté et frappé. Le jeune arbitre, qui venait tout juste de terminer sa formation d’arbitre central, officiait pour la première fois en tant que titulaire, c’est-à-dire pour la première fois seul sur le terrain.

« Dès le début de la rencontre, j’ai constaté des sifflets venant des tribunes. J’entendais certains parents m’insulter, contester mes décisions, c’était très méprisant, » raconte Théo Boucher à nos confrères. A la fin du match, qui s’est terminé par une victoire de l’USOAAS Albert (0-1), l’arbitre a été invectivé par des parents de joueurs de Salouël. La raison ? Ils ne supportent pas la défaite de leur club à l’issue de ce match pourtant sans grand enjeu. « Profitant de l’esclandre des parents, l’un des joueurs a commencé à m’insulter, relate-t-il. Je lui ai alors mis un carton rouge d’après-match, j’ai appliqué le règlement. » 

Mais le ton est vite monté. Cette sanction a provoqué la colère de la mère du joueur qui a giflé l’arbitre. « Et là, c’est parti assez loin, déplore Théo Boucher. Un autre supporter, qui se trouve être le grand frère du joueur sanctionné, est alors venu me frapper à la tête et dans le dos. De nombreux témoins m’ont raconté que le joueur expulsé est passé derrière moi et m’a poussé, ce qui m’a fait tomber sur la tête. Ils m’ont aussi expliqué qu’un deuxième joueur de Salouël – je ne sais pas ce qui lui a pris – m’a lui aussi roué de coups alors que j’étais à terre. »

« Nous avons aussitôt décidé d’expulser les deux joueurs », a affirmé Antonio Dos Santos, président du RC Salouël-Saleux, qui a aussi indiqué faire remonter ces événements à la commission de discipline. Si Théo Boucher a confié avoir « craqué devant les policiers » juste après l’agression et avoir voulu arrêter l’arbitrage, les nombreux soutiens lui on redonné confiance. « J’ai à nouveau envie de retrouver les terrains. Si j’arrêtais aujourd’hui, je donnerais raison à mes agresseurs », conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles populaires